AddThis Social Bookmark Button

Pétrole: l'Index de la Misère Economique influence les Elections Américaines?

Par Jeff Rubin. Ce que les Présidents américains craignent le plus dans la course à leur réélection, c’est la peur de l’augmentation de l’Index de la Misère Economique (Misery Index). Dans la plus grande économie consommatrice de pétrole, rien n’influence plus cet indice que les prix du pétrole.

Durant les années 60, l’économiste américain Arthur Okun, créa le concept de «Misery Index» pour mesurer les difficultés de l’économie. Cet indice additionne le taux de chômage d’un pays et son taux d'inflation, en supposant que ces deux éléments imposent des coûts égaux à la société.

En 1976, ce concept a été rendu célèbre par Jimmy Carter, qui l'a utilisé durant sa campagne présidentielle contre le Président sortant Gerald Ford. Jimmy Carter revendiquait qu’aucun président qui avait imposé autant de misère économique sur l'électorat ne pouvait demander sa réélection. À l'époque, l'indice indiquait 13,5%.

 

Vous vivez grâce à l'indice de la Misère Economique et vous en mourir

L'utilisation de ce concept par Carter l’avait peut être aidé à détrôner Ford, mais au moment de sa réélection, cet indice atteignit un record à presque 22%. Ronald Reagan n'avait pas eu besoin d’utiliser cet indice lors de sa campagne contre Carter. Avec les hausses de l'inflation et du chômage, l'électorat américain était fort conscient de leurs difficultés économiques. Jimmy Carter fut sommairement écarté de la présidence.

Lors des 30 dernières années, le flux et le reflux des élections présidentielles américaines ont suivi l'évolution générale de l’indice de la Misère Economique. Son plongeon durant les années Reagan explique la popularité du Président et sa réélection pour un second mandat.

L’indice cessa de baisser durant le règne de son successeur, George Bush Senior. Logiquement sa hausse a conduit à sa défaite face à Bill Clinton en 1992. Tout comme l’indice de la Misère Economique, qui avait permis d’élire Reagan dans les années 1980, il a permis à Clinton d'être réélu en 1996.

C'est un palmarès impressionnant, mais qui n’est pas surprenant. Il montre que la performance de l’économie est un critère de choix pour les électeurs américains.

Et rien n'influence plus la performance de l'économie américaine que les prix du pétrole. Carter fut la victime de la stagflation des chocs pétroliers de l'OPEP, tandis que Reagan profita de la vague de l’effondrement des prix du pétrole. Sans surprise, la flambée des prix pétroliers après l'invasion de l'Irak du Koweït, a été en toile de fond du ralentissement économique qui a coûté la présidence de Bush Senior face à Clinton.

 

Aujourd'hui, l'Index est remonté à 13%

Rien de tout cela ne peut rassurer le président Barack Obama sur ses perspectives de réélection. Aujourd’hui, l'indice de la Misère Economique a atteint à peu près le même niveau (13%) qui a coûté l’élection de Jimmy Carter. Et les prix du pétrole sont à nouveau au centre de la scène quand il s'agit d’expliquer le quasi doublement du taux de chômage et la hausse de l'inflation. Les prix du pétrole de Brent s’échangent au-dessus de 100$ depuis le début de l'année.

Est-ce que les prix élevés du pétrole vont à nouveau décider du choix du Président comme il l’a déjà fait tant de fois par le passé ?

Ecrit, en anglais, par Jeff Rubin
Traduction par Laurent Horvath, 2000Watts.org. Avec l'autorisation de Jeff Rubin  (Le Blog de Jeff Rubin et la version anglaise ici)

Retrouvez tous les jeudis la Chronique de Jeff Rubin sur 2000Watts.org

 

Vidéo: Jeff Rubin: Qu'est-ce qui pousse la Consommation d'essence en Chine et en Inde / Printemps Arabe

Dim lights

 

blog comments powered by Disqus