AddThis Social Bookmark Button

7 Employés d'Areva enlevés au Niger

Coup du pour l'entreprise nucléaire française Areva dont 7 de ses employés ont été enlevés ce jeudi matin 16 septembre au Niger près de mines d'uranium, dans la région d'Arlit, à 1'000 kilomètres au nord de la capitale Niamey.

"Nous n'avons aucune nouvelle précise des otages", a déclaré Bernard Kouchner ce matin vendredi sur Europe 1.

Le Niger livre le 30% de la consommation d'Areva (8'600 tonnes en 2009). Le solde provient du Canada et du Kazakhstan, qui comme le Niger, n'est pas un pays des plus stables.

Areva possède 3 Champs au Niger

Areva exploite 3 champs miniers au Niger: Arlit, Akokan ainsi que le nouveau gisement d'Imouraren, présenté comme le deuxième plus important du monde et le premier d'Afrique. Ce dernier devrait ouvrir en 2013 avec une production de 5'000 tonnes par an.

 

Pour Areva, les difficultés s'amoncèlent au Niger

Cet enlèvement est un coup dur apporté à la stratégie d'Areva qui a fait du Niger sa plateforme de ressources pour ses 58 centrales françaises et pour les futures centrales qu'elle désire construire à l'international.

Sur les 7 personnes kidnappées, nous retrouvons 5 Français, 1 Togolais et 1 Malgache. Les ravisseurs ont certainement vu juste en s'attaquant au géant français. Ils savent que l'entreprise n'aura pas le choix de devoir puiser dans ses poches pour monnayer leur libération. Cependant, cette stratégie pourrait ouvrir la boîte de pandore et déclencher d'autres enlèvements. 1'500 Français vivent au Niger, dont une majorité travaillent pour Areva.

L'hégémonie de la France au Niger a également été remise en cause par la Chine qui désire également assurer l'avenir de ses centrales atomiques avec le précieux uranium. La pénurie d'uranium, qui s'annonce, pousse les pays à réaliser des contrats exclusifs directement avec les producteurs du précieux yellow cake.

On assiste depuis à une sur-enchère entre les deux pays auprès des autorités pour bénéficier de leurs largesses. Dans le jeu de la corruption, la Chine a des atouts qui font mouche ce qui inquiète Areva qui a toujours le monopole dans ce domaine surtout avec le gisement d'Imouraren. Mais pour combien de temps encore?

 

 

Sur le même sujet:

Production et Pays producteurs d'Uranium en 2008

L'Uranium pourrait manquer dès 2015